recherche d'album par mots cles
Resultats de la recherche
Ensemble Moshtaq

Avec ses instruments régionaux, Tambour inopiné reprend la quête effrénée de « la joie perdue de la musique traditionnelle persane » de Reza Ghassemi.

Waed Bouhassoun

Dans un second album étincelant, la jeune luthiste syrienne Waed Bouhassoun évite les poncifs en composant notamment sur la poésie contemporaine d’Adonis.

Françoise Atlan

La musique ancienne embarque pour la Méditerranée orientale, là où, à la faveur de la diaspora séfarade, les cantigas andalous se sont mâtinés de tonalités ottomanes.

Tarek Abdallah et Adel Shams el-Din

Remettre l’oud d’al-Qasabji au cœur du tarab « à l’ancienne », c’est le projet de cœur du jeune luthiste Tarek Abdallah qui défie près d’un siècle d’écriture lyrique égyptienne

Teta

Le Malgache Teta invente le post-tsapiky. Ses guitares hypnotiques d’influence traditionnelle invitent à la rêverie ou à la possession, selon les points de vue.

Hassan Haffar

Pour cette anthologie de la poésie courtoise alépine, Hasan Haffar opte pour un registre vocal dépouillé, proche du chant confrérique.

Ensemble Moshtaq

Lassé des clichés sur l’Iran et sur la musique sonnati en particulier, le quintet Moshtaq se reforme pour rajeunir le chant persan. Un double défi.

Alèmu Aga

Pour les orthodoxes d’Ethiopie, la bèguèna évoque la lyre antique sur laquelle chantait le roi David. Les louanges hypnotiques d’Alèmu Aga en perpétuent le son atypique : un voyage sensoriel aux confins de de la musique ethnique et du mythe.

Tanganyika, 1950. Une savane de carte postale. Hugh Tracey a collecté de magnifiques chants de chœurs tribaux au cœur des rituels collectifs des Maasaï, des Chagga, des Gogo et des Sukuma.

Isabelle Courroy

Générosité de l’inspiration, prolifération de couleurs : un vent de liberté parcourt d’envoutants paysages sonores créés par la flûte kaval d’Isabelle Courroy.