Yves Billon - Cuba Son (2001)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/10-12/cubason_front.jpg Cuba Son par Yves Billon Z 044

La douce voix du Panaméen de France Azuquita se combine ici à celles des rocailleux Jubilados de Santiago de Cuba, entre images de concerts, répétitions, séances studio.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
DVD
selection akhaba.com

Cuba Son

label: 
Date de parution: 
2001
Réf
types de supports: 
DVD
Z 044
0

Prenez un salsero franco-panaméen, un groupe de papys soneros, des extraits de concerts, répétitions et séances studio, quelques scènes de rue pittoresques (comme un convoi mortuaire accompagné par une comparsa !). Confiez le tout à un réalisateur chevronné, qui écume le monde et particulièrement l’Amérique latine depuis plus de trente ans et vous obtiendrez Cuba Son.

Le point de départ, c’est cette rencontre en 2000 au Festival du Cinéma latino-américain de Biarritz. Venus tout droit de Santiago de Cuba, Los Jubilados (les retraités, soixante-dix ans de moyenne d’âge à l’époque) y assurent la première partie du concert d’Azuquita, établi à Paris depuis la fin des années 1970, lequel y voit un signe d’Eleguá, la divinité yoruba qui ouvre les chemins. Oui, la voie est toute tracée. Il sautera dans l’avion et enregistrera son prochain disque avec les joyeux ancêtres.

Les membres de Los Jubilados, dont certains donnent du fil à retordre à la Camarde, ne sont pas auréolés d’un passé prestigieux comme ceux du Buena Vista Social Club (référence obligée !), ils n’ont pas hanté les cabarets ou les théâtres de La Havane. Non, ils sont restés sagement dans leur « Cuba » natale ou d’adoption (car ils sont d’une génération qui dit « Cuba » pour Santiago de Cuba). Certains ont suivi le chemin du son, né à la campagne, dans les montagnes, et ont trouvé dans la grande ville de l’Oriente un terrain propice à leur vie de troubadours.

Pour autant, ils n’étaient pas de parfaits inconnus au moment du tournage puisque le label mexicain CoraSon en avait fait la locomotive de son catalogue cubain. Leurs enregistrements, sous le nom de Santiago Son dans un premier temps, avaient fortement impressionné le microcosme des amateurs de son. La douce voix de Camilo Argumedes Rodriguez dit Azuquita (petit sucre) se combine ici à celles, parfaitement rocailleuses, de Bebeto, Hermelino et Mario Carcassés, le directeur du groupe.

Si le film en tant que tel ne prétend pas rivaliser avec les chefs-d'œuvre du genre, il réussit à nous entraîner dans les déambulations du chanteur panaméen au fil des rues santiagueras ; nous plonge au milieu des répétitions – avec leurs inévitables prises de bec – et nous fait rencontrer le plus célèbre bohème de Santiago, El Billy, pour une descarga qu’Azuquita a bien du mal à conclure.

Les interviews sont tantôt formelles, l'artiste se présentant face à la caméra, tantôt perturbées par l'irruption du petit dernier de huit mois (car toute la maisonnée assiste au tournage). Et de lui confier un tres miniature, histoire de voir si on a bien affaire à un sonero en herbe : « Si à un an il ne sait toujours pas en jouer, on l'enverra cultiver le manioc dans les champs ». Car le but ultime, c’est bien la transmission aux jeunes générations et ce DVD en est un témoignage exemplaire.

Par Didier Ferrand | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
Mots Cles
Instruments: 
Genre: 
Région: 
Thème: 
Partager | translate
commentaires