Teta - Fototse Racines Roots (2011)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-12/teta_fototse_front.jpg Fototse Racines Roots par Teta 3341348602141

Surdoué de la guitare, le chanteur malgache compose une musique dénudée, clair-obscur, émouvante de simplicité, souvent illuminées d’ornementations sophistiquées.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 13
Type de produit: 
Album
selection akhaba.com

Fototse Racines Roots

label: 
Date de parution: 
2011
Réf
types de supports: 
Digipack
3341348602141
0

La musique de Teta est à l’image de la chambre en photo illustrant l’album : dénudée, clair-obscur, émouvante de simplicité. Une quinzaine de compositions sobres, mais en fait sophistiquées, souvent illuminées d’ornementations déliées comme ces arabesques de mélodica sur Ze mahery managnaze où le chanteur guitariste malgache accuse l’injustice et la cupidité des puissants comme causes des conflits qui affligent tant et depuis longtemps son beau pays, véritable éden pour la flore. Il en magnifie l’océan qui préserve encore sa Grande Ile des dégradations environnementales subies sur les continents avec Riake, un éco-son à la tournure folk, des arpèges harmoniques d’une rare souplesse. Teta sait aussi accélérer le rythme quand il fait pleuvoir des notes drues de guitare, celles de Mifona, une pluie fine et tropicale, des larmes qui regrettent la peine faite à l’être aimé.

Issu de l’ethnie Mahafaly, qui veut dire heureux, Claude Teta est un homme d’harmonie dans tous les domaines. Il en empreigne sa musique, entre contemplation et méditation, une mélancolie délicate comme celle du pleur Drala, complainte sur l’argent corrupteur et destructeur de la concordance entres les hommes. On retrouve cet esprit saudade dans un autre lamento, la voix chaude et plaintive de Kabary lava, alors que la guitare sonne étrangement telles les cordes d’une kora sahélienne. Un spleen mandingue frère du blues américain qui inspire fortement l’artiste qui a aussi goûté au jazz. Mais la musique fondamentale de Teta reste le tsapiky originel, le genre né dans le grand Sud malgache d’où est originaire le musicien. Un mélange de traditions rurales et d’airs urbains soufflés du large, notamment du Mozambique et d’Afrique du Sud, qui fait danser les vivants et les morts, dit-on. Teta l’a pratiqué dès son jeune âge animant aux côtés de son accordéoniste de père bals poussière et autres cérémonies familiales, les naissances comme les funérailles. Sa dextérité exceptionnelle lui a attiré le surnom de « guitariste aux doigts de fée ». Une appellation que ne dément pas cet album à la transe douce et secrète.

Par Dominique Dupeyron | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Instruments: 
Région: 
Thème: 
Partager | translate
commentaires