Stambeli, l’héritage des Noirs de Tunisie (2010)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-13/stambeli_front.jpg Stambeli, l’héritage des Noirs de Tunisie par PLC101

Cet album est un document précieux et prenant sur une musique en voie de disparition, le peu connu stambeli de Tunisie, appelé dans le reste du Maghreb musique gnawa.

"Médias > Musique"
EUR 15
Type de produit: 
Album

Stambeli, l’héritage des Noirs de Tunisie

Date de parution: 
2010
Réf
types de supports: 
Digipack
PLC101
0

Sous titrée L’Héritage des Noirs de Tunisie, cette production participe d'une entreprise de préservation culturelle puisque la musique qui y est exposée est en voie de disparition. Contrairement à ce que pourrait laisser entendre la résonance de son vocable, le stambeli (ou stambali) désigne des pratiques rituelles et cultuelles musico-thérapeutiques implantées sur le sol tunisien par les descendants d’esclaves et des migrants subsahariens. Ce qu’on appelle au Maroc gnawa, en Algérie gnawa et aussi diwane, en Libye makeli.

Malgré son jeune âge, Salah el-Ouergli est l’un des tous derniers dépositaires du stambeli dont cet album restitue quelques moments des nuits rituelles. Salah interprète des chants de louange et d'invocation, joue principalement du gumbri (ou guembri), tandis que des musiciens l'accompagnent aux chœurs et aux shqasheq (crotales en fer), parfois au bendir, à la gassaâ (plat en bois) et aux kurkutu (petites timbales en terre cuite). El-Ouergli troque parfois son gumbri contre une tabla, un large tambour-tonneau biface, ou une gambara (petite sœur du gumbri).

Du vaste répertoire du stambeli, ce disque n'en reproduit en fait qu'une infime partie. Mais dans la mesure où il n'existait encore aucun enregistrement de cette pratique musicale, on mesure combien cette publication mérite d'être reconnue d'utilité culturelle publique.

Le CD est accompagné d’un livre de 48 pages riches en photos et en précieux articles (en français et anglais) sur les origines du stambeli, son Panthéon et son répertoire, et sur l'histoire de l'esclavage en Tunisie, tous rédigés par Richard C. Jankowsky (auteur de l'ouvrage Music, Trance and Alterity in Tunisia).

Tant pour les férus d'archives ethnomusicologiques et d'études anthropologiques que pour les accrocs aux musiques de transe « bio », cette première et brillante réalisation discographique de PLC (Par les Chemins Productions), est à la fois un document primordial et un instant musical rare et prenant.

Par Stéphane Fougère | Ethnotempos juillet 2011

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Région: 
Partager | translate
commentaires