Sally Nyolo - Zaïone (2002)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/10-11/sally_nyolo-zaione_front.jpg Zaïone par Sally Nyolo 3567253627820

La Camerounaise chante de sa voix captivante un quatrième album qui croisent admirablement rythmes rois de son pays et quelques musiques majeures du monde.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Zaïone

label: 
Date de parution: 
2002
Réf
types de supports: 
CD
3567253627820
0

« Approchez bonnes gens que je vous raconte cette histoire ». Les premiers mots invitant à entrer dans ce quatrième album de la Camerounaise Sally Nyolo, ancienne du quatuor belge a cappella Zap Mama, donnent déjà une piste pour comprendre qui elle est. Ces mots, ce sont ceux qu’elle porte constamment dans ses yeux, ceux que livrent son sourire et sa voix captivante, légèrement voilée. Prix Découvertes RFI 1997, Sally Nyolo sait que les histoires sont des portes, des fenêtres que l’on ouvre pour l’autre, des moments à partager.

Des histoires, elle s’en est toujours nourrie ; elle en a toujours eues à donner. Il était une fois… Zaïone, prénom de son fils né en décembre 2001, et nom de son nouveau disque paraissant à l’automne suivant. Un titre dont elle ne dévoile rien du signifiant, mais qui porte en creux un peu, beaucoup, passionnément, ce qui l’anime, la fait vivre aujourd’hui encore plus qu’hier. Pour raconter ses histoires sur fond de guitare et basse électriques, synthé, mais aussi violon, harmonica, ngoni ou berimbau, Sally Nyolo retient l’essentiel de là où elle vient et s’imprègne constamment de là où elle est, de là où elle passe. Le voyage est une source de vie à laquelle il faut boire sans cesse, dit-elle. Il est semé de rencontres, fait grandir, génère son lot de nouvelles envies, de nouveaux rêves.

Sally Nyolo est ouverte au monde, elle affectionne les chemins croisés. D’où les nombreux amis venus ici partager cet album avec elle (Princess Erika, Nicoletta, Nina Morato, Suber, Muriel Moreno, Tyron Downie, Sylvie Nawasadio, Jean-Jacques Milteau, Nathalie Cardone), d’où les couleurs qui se mélangent, le reggae, qu’elle a toujours aimé, qui prend ses marques, comme le jazz ou le soukouss, à côté du bikutsi, de l’assiko et du mvet, les rythmes rois de son pays, la polyphonie pygmée, les langues qui fraternisent (le maternel eton, français, anglais, et même, cette fois-ci, le portugais). Chacun doit trouver son rêve, avec cette quinzaine de chansons, Sally Nyolo a trouvé le sien. Elle nous le fait partager le jeudi 3 novembre à Paris, au Café de la danse.

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Région: 
Partager | translate
commentaires