Other Musics from Zimbabwe - Southern Rhodesia 1948 '49 '51 '57 (2000)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/12-11/othermusicszimbabwe_front.jpg Other Musics from Zimbabwe - Southern Rhodesia 1948 '49 '51 '57 par 9789077068106

Piano à pouces, polyphonie, arc-à-bouche, flûtes du Zimbabwe sont les personnages principaux de cette compilation pour les amoureux de musiques rares.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 13.5
Type de produit: 
Album
selection akhaba.com

Other Musics from Zimbabwe - Southern Rhodesia 1948 '49 '51 '57

label: 
Date de parution: 
2000
Réf
types de supports: 
CD
9789077068106
0

Piano à pouces, polyphonie, arc-à-bouche, tambours et flûtes en tous genres sont les personnages principaux de cette compilation qui ravira tous les curieux, tous les amoureux de musiques rares. Nous sommes en Rodhésie du Sud, futur Zimbabwe, de 1948 à 1963, et suivons les traces du collecteur britannique Hugh Tracey qui a enregistré dans ce pays dès 1929. Quelle chance il eut de tendre son microphone à tant de musiciens virtuoses, artistes du quotidien à jamais sauvés de l'oubli grâce à son travail ! Plusieurs ethnies sont représentées sur cet enregistrement : Ndau, Shona Karanga, Shona Zezuru et Sena Tonga, toutes font partie du grand groupe linguistique bantou qui domine la partie australe de l'Afrique.

Quelle que soit la communauté, toutes font usage de la mbira, le piano à pouces. Dès lors on imagine sans peine la diversité des musiques de mbira que ce disque va nous permettre de découvrir. Dans Samanyenga, sorte de bossa à la sauce zimbabwéenne, un petit ensemble de mbiras confectionne une rythmique chaloupée pour voix voluptueuses. Invitation à la danse, Neiwe unonyanya laisse entendre une sonorité de mbira plus nette, en parfaite harmonie avec le timbre clair du chanteur improvisateur qui ondule à volonté entre voix de poitrine et celle de tête. Technique vocale proche du yodel, dont les Alpes suisses n'ont pas le monopole, qui est encore plus évidente dans les pièces Tabarirevu woenda et Hondora.

On peut carrément parler d'orchestre de mbiras pour ce qui est de Ndaa murombo. Ici, chaque musicien a son registre, du plus grave au plus aigu, et rivalise de virtuosité pour un résultat d'une impressionnante délicatesse. La pièce Ndenda ndofira Joni, elle, permet de découvrir la flûte mulanji. La technique est surprenante : en plus de déclamer entre chaque air flûté, le musicien semble continuer de chanter tout en soufflant. Sur la piste suivante, Ndozofa msango, c'est l'étonnant arc-à-bouche à friction chizambi qui accompagne les chanteurs. Ailleurs, on découvre de complexes polyphonies telle celle de Samandoza iwe accompagnée de claquements de mains endiablés. Véritable kaléidoscope, ce disque révèle une bonne partie de la diversité musicale zimbabwéenne et s'accompagne d'un livret bien documenté en images et explications (en anglais). Juste superbe.

Par Mathieu Rosati | akhaba.com

extract1: 
Mots Cles
Région: 
Thème: 
Partager | translate
commentaires