Oliver N’Goma - Seva (2001)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/09-11/oliver_ngoma-seva_front.jpg Seva par Oliver N’Goma 3567253624621

Avec ses compositions tournoyantes et sophistiquées, le regretté chanteur Gabonais n’avait rien à envier aux ténors congolais de la rumba et explore aussi les funk, rap ou rock.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album
selection akhaba.com

Seva

label: 
Date de parution: 
2001
Réf
types de supports: 
CD
3567253624621
0

Cela commence fort avec Sal’. Une rumba congolaise énergique aux guitares qui tournent ; une section de cuivres qui pulse, un chœur féminin sensuel à souhait. S’ensuit Seva, une rumba plus suave, légèrement colorée, des guitares plus indolentes pour une ballade charmeuse. Le Gabonais N‘Goma (1959-2010) n’avait rien à envier aux ténors congolais du genre, y compris en matière de sape frimeuse (pléonasme).

Une voix de tête qui ambiance sereinement, comme le prouve Secret d’amour, rythmé par une frappe lancinante pour compatir avec une demoiselle amoureuse en cachette du mari de son amie. Dans ces douze titres sortis en 2001, Oliver ne chante pas que l’amour, mais aussi exhorte à l’effort, prône la bonté en croyant sincère qu’il était avant d'être emporté par une maladie rhénale.

N’Goma composait aussi des zouks efficaces comme Shado avec sa guitare sinueuse, son saxo délié pour rabattre le caquet de cette jeune fille très convoitée mais dotée d’un sale caractère.

Le zouk de Sandzi est subtil quand une guitare brode ses arabesques sur une rythmique obsédante. Oliver y avertit que malgré toutes les richesses du monde, on ne connaîtra jamais le vrai bonheur si on n’a pas d’enfants. Les cuivres reviennent encore plus éclatants dans Mélia, une rumba ensorcelante, portée par une programmation électronique habile parce qu’elle sait se faire discrète.

La belle complicité batterie-cuivres fait la réussite funk de Witse alors que la voix r’n’b sirupeux d’Akila chantant en France gâche un peu Ultime appel, un rock à la guitare nostalgique des riffs seventies. N’Goma s’ouvre aussi au hip hop quand il invite le Franco-Congolais Passi sur Barry, un rap envoûté par la rumba.

Par Hadi Omar | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Partager | translate
commentaires