Namassa Dioubaté - Ni Mandi (2011)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/02-12/namassadioubate_nimandi_front.jpg Ni Mandi par Namassa Dioubaté 3521383418086

Troisième album de la chanteuse guinéenne, une voix de diva africaine sur une musique mandingue matinée d’afrobeat, de jazz et même de zouk et de reggae.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Ni Mandi

label: 
Date de parution: 
2011
Réf
types de supports: 
Digipack
3521383418086
0

Après une première galette enregistrée en 1998 à Abidjan et une deuxième réalisée en 2004 à Paris, Namassa Dioubaté revient avec ce remarquable album Ni Mandi (« Si quelqu’un ne t’aime pas/Eloigne toi de lui »). Née en 1977 en Guinée Conakry dans la région de Kankan, la chanteuse est issue de deux grandes familles de griots dont elle fructifie l’héritage musical dès sa prime jeunesse en se produisant dans les cérémonies familiales, puis devenant choriste dans de nombreuses formations de sa région avant de s’installer à Conakry. Plus tard, elle quitte la capitale guinéenne pour vivre en Côte-d’Ivoire avant de partir pour Paris où elle se fait remarquer en 2009 en participant à la Nuit des Divas africaines au Zénith.

Dès le premier morceau de ce troisième disque, on pense aux grands orchestres guinéens des années 1960-1970 comme Balla et ses Baladins, Kélétigué et ses Tambourinis, le légendaire Bembeya Jazz National ou maliens comme le Rail Band de Bamako et Les Ambassadeurs dont leurs chef, le regretté guitariste et vocaliste guinéen Kanté Manfila, et un des chanteurs s’appelle Salif Keita. Ce prince de la musique mandingue moderne est « le parrain » de ce nouvel opus où les compositions marient harmonieusement les traditions musicales issues de l’ancien empire de Soundiata Keita avec des touches d’afrobeat, de jazz et même de zouk et de reggae. Les superbes arrangements sont du saxophoniste Nicolas Guéret et du guitariste (et mari de Namassa) Moriké Kouyaté.

Les instruments comme le balafon, le tama, le n'goni ou la kora s’entrelacent aux cuivres et aux guitares avec une énergie électrisante. S’inspirant du quotidien, les textes célèbrent l’importance de la famille, de la nature et parlent d’amour et des rapports humains en général. Mais c’est avant tout la voix exceptionnelle, chaude et puissante, de Namassa Dioubaté qui retient l’attention en transportant ces treize chansons vers des hauteurs vertigineuses. Entre musique mandingue et groove imparable, il y avait longtemps qu’une voix guinéenne ne nous avait pas autant ému.

Par Frantz-Minh Raimbourg | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez