Nabil Othmani - Tamghart In (2009)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-11/nabil_othmani_tamghart_front.jpg Tamghart In par Nabil Othmani RE0016

Le Touareg algérien interprète de belles ballades sur des rythmes universels, pop, quelques fois blues, une façon de donner à la tradition berbère saharienne une nouvelle vie.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 15
Type de produit: 
Album

Tamghart In

label: 
Date de parution: 
2009
Réf
types de supports: 
CD
RE0016
0

L’Algérien Baly Othmani (1953-2005) était probablement le premier musicien à introduire le oud dans la musique tamasheq, culture d’un peuple berbère morcelé entre une demi-douzaine d’Etats sahariens, dont le Mali et le Niger. Nabil suit le chemin ouvert par son géniteur quand il mêle racines touarègues et rythmes arabes en déclamant un chant serein qui donne son titre à cet album édité en 2009.

Une mélodie joliment cadencée par Nabil, écrite par Baly pour dire à sa mère qu’il ne l’avait pas oubliée. Khadija est une joueuse de tindé et chanteuse réputée dans la région de Djanet, la ville natale de Nabil, au pied du mont Hoggar, qu’il magnifie par une chanson éponyme. Le petit-fils reprend une improvisation de sa grand-mère, La Hellé, sur une percussion lancinante, des arpèges cristallins de guitare pour évoquer une histoire de guerrier valeureux.

Entre guitares électrique et acoustique, basse, Nabil reprend le luth oriental et cinq chansons paternelles parmi la douzaine qu’il interprète ici d’une voix chaleureuse en des ballades légères, parfois graves, sur des rythmes universels, plus pop (Ahloumaq At), quelques fois blues (Imidiwan), une façon de donner à la tradition touarègue une nouvelle vie.

Par Hadi Omar | akhaba.com

Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Instruments: 
Région: 
Partager | translate
commentaires