Mazad Café - Mazad Café (2010)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/12-11/mazadcafe_front.jpg Mazad Café par Mazad Café 3521383417577

Une tambouille instrumentale qui fait mariner des notes des Balkans, Bretagne, Moyen-Orient, savamment dosées pour qu'on ne puisse pas vraiment déceler une origine précise.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Mazad Café

label: 
Date de parution: 
2010
Réf
types de supports: 
Digipack
3521383417577
0

Le « Mazad café » pourrait être le nom d'un de ces antres aux murs délabrés et à l'entrée faussement fermée que l'on s'imagine bien trouver quelque part dans la périphérie d'une grande capitale d'un pays que l'on aimerait croire lointain. Le touriste —forcément égaré— pénètre dans ce lieu comme on le ferait dans l'antichambre de nos expectatives flouées. Pénétrer dans le Mazad Café, ce n'est plus franchir un pont, c'est couper ce dernier avec toute espèce d'animation urbaine pré-formatée. D'entrée, le pas stressé du touriste ralentit instantanément, atteint d'une langueur incontrôlable qui contamine bien vite son esprit. Autre lieu, autre rythme, autre façon de se mouvoir. Dans une impensable arrière-salle, il y a une estrade où s'esbaudissent trois musiciens, trois marmitons dont la tambouille instrumentale fait mariner un nuage de notes en provenance des Balkans, de Bretagne, d'Orient, savamment dosées pour qu'on ne puisse pas vraiment déceler une origine précise. Un plinn armoricain ou un aksak roumain peuvent cacher une improvisation sans papiers d'identité.

Les ingrédients instrumentaux sont suffisamment polyglottes pour ne pas imposer une langue rigoureusement définie. Les saxophones soprano et alto de Yannick “Jeanno“ Jory (Jacky Molard Quartet, Les Pires, La Traband...), les accordéons diatoniques d'Alan Madec (Janick Martin, Quartiers Rouges, Gallina La Lupa...) et les percussions d'Yves-Marie “Volant” Berthou (Slonovski Bal, Yog Sothot...) se plaisent à tracer des chemins qui n'ont pas de destination ciblée, mais qui valent pour leur propres déambulations hasardées à travers des fragrances d'ici et de là-bas. Leurs mélodies ne connaissent pas la ligne droite, mais plutôt les sentiers ondulants et nonchalants qui, subrepticement, peuvent se faire mutins, frétillants, jouant de la saccade espiègle, de l'éclat de rire tamisé, du pas appesanti pris dans une danse du bas-côté. C'est en somme une musique d'inspiration populaire qui invente son propre espace, son propre mouvement. Chez Mazad Café, tout est question de griserie circonvolutionnaire dans un partage ludique et spontané.

Par Stéphane Fougère | Ethnotempos aout 2011

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Partager | translate
commentaires