Mario Lúcio - Badyo (2008)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-11/mario_lucio_badyo_front.jpg Badyo par Mário Lúcio 3567250239224

Une belle voix qui veut dire qu’outre la sensuelle coladeira, le blues de la morna, il y a d’autres arts capverdiens qui méritent d’être connus, tabanka, colecho, funaná…

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Badyo

label: 
Date de parution: 
2007
Réf
types de supports: 
CD
3567250239224
0

C’est un tour en une quinzaine de morceaux des richesses musicales du Cap-Vert réalisé en 2007 par l’avocat leader de l’ex-groupe Simentera (1992-2004). Des morceaux ouverts aux vents du large pour dire l’évolution de la culture créole chère au cœur de Mario Lúcio, descendant d’esclaves africains et d’esclavagistes européens.

Il célèbre surtout les cadences de sa terre natale, Santiago, la plus grande et la plus verte île de l’archipel asséché par les vents atlantiques. Mario veut aussi dire que derrière le balancement sensuel de la coladeira (ici pétrie de samba sur Maremar), la saudade cafardeuse de la morna, les musiques les plus universelles de son pays, il y a d’autres arts capverdiens qui méritent d’être connus, tabanka, colecho, funaná, le plus lascif et très présent sur cet album qui monte doucement en puissance.

Ecrivain, peintre, conférencier, et ministre de la Culture depuis mars 2011, Lúcio a bien raison de nous communiquer sa passion. Même si parfois la méthode semble rustique, notamment dans quelques arrangements, Lúcio livre une démonstration qui mérite l’écoute pour sa voix pure.

Ses musiques souvent énergiques sont lancées dès le premier air, Amar Elo, un batuque, le rythme le plus archaïque, initié ici par la cimboa, le violon monocorde qui se mêle aux guitares, cajón, piano, à la basse efficace de l’Antillais Thierry Fanfant, figure de la scène world music de Paris sur Seine et très présent sur cet enregistrement.

Quand il interprète Reza, Mario rappelle l’existence d’une population unique au Cap-Vert, les Rabelados (rebelles), quelques familles qui se sont révoltées contre l’église officielle pour vivre isolées du monde, sur une côte de Santiago où ils chantent leur liturgie polyphonique qui inspire l’artiste.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Région: 
Partager | translate
commentaires