Luis Morais - Boas Festas (2003)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-11/luis_morais-boas_festas_front.jpg Boas Festas par Luis Morais 3567253627929

Disparu en 2002, le clarinettiste Luis Morais est une figure puissante de la musique du Cap-Vert, modernisateur inspiré de la morna languide et de la coladeira sensuelle.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Boas Festas

label: 
Date de parution: 
2003
Réf
types de supports: 
CD
3567253627929
0

Disparu en novembre 2002 aux Etats-Unis, Luis Morais est une figure puissante de la musique du Cap-Vert, une dizaine d’îles de l’Atlantique africain indépendantes de l’empire portugais en 1975. C’est une clarinette fraîche, espiègle, tendre, parfois grave, qui a longtemps officié au sein de la Voz de Cabo Verde, groupe identitaire qui a défendu sa patrie sur plusieurs scènes du monde. Luis Morais, qui lègue ce disque sorti en 2003 fait d'enregistrements réalisés en 1967, a eu l’opportunité de se faire connaître auprès du public international quand il accompagnait sa compatriote Cesaria Evora et devenait pratiquement la deuxième attraction sur scène derrière la diva. Collier de barbe blanche, Morais a voué sa vie à enseigner dans son natal Mindelo, sur l’île São Vicente, à des générations d’écoliers et de futurs musiciens la musique en général et les rythmes langoureux ou frémissants de son pays. Ce père de la musique moderne capverdienne excelle aussi dans la coladeira, cadence de danse collé-serré aux influences multiples comme le choro brésilien. Son hymne Boas festas est joué des centaines de fois sur toutes les îles du Cap-Vert pour les « bonnes fêtes » de fin d'année. Sa disparition à soixante-sept ans a été vécue comme un drame national, drainant une foule énorme qui a bloqué pendant des heures les rues de Mindelo le jour de son enterrement.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Instruments: 
Genre: 
Région: 
Partager | translate
commentaires