Les Aventures du Prince Rama (2008)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/04-11/rama_front.jpg Les Aventures du Prince Rama par 794881883196

Les Aventure du Prince Rama est un conte philosophique balinais spectaculaire où les personnages, les costumes, les masques sont d’un raffinement inégalé.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 21.99
Type de produit: 
Album

Les Aventures du Prince Rama

label: 
Date de parution: 
2008
Réf
types de supports: 
CD + DVD
794881883196
0

Filmées à Lyon en août 2007, sur le Grand Théâtre de Fourvière, Les Aventure du Prince Rama est un conte philosophique balinais spectaculaire où les personnages, les costumes, les masques sont d’un raffinement inégalé. La variété des répertoires, traditionnels instrumentaux et vocaux, classiques et populaires, est soutenue par la richesse d’un gamelan heptatonique inédit en France. Aux antipodes des productions généralement offertes aux touristes, il s’agit d’un spectacle original imaginé par l’ethnomusicologue française Kati Basset, familière des traditions chorégraphiques musicales et théâtrales indonésiennes.

La dramaturgie s’organise autour d’un conteur, le dalang qui prête sa voix à tous les personnages masqués comme il a coutume de le faire avec les marionnettes du wayang. Les musiciens du gamelan sont intégrés à l’action contrairement à la coutume et se fondent avec l’ensemble de la troupe dans le kécak (chœur chorégraphié) final, point d’orgue métaphysique du spectacle. Paradoxal, le résultat artistique réalise l’annihilation des contraires : 90 % d’innovations à partir d’ingrédients à 99 % purement balinais et traditionnels. Une création partie de (presque) rien et qui au final contient (presque) tout ce que Bali peut produire de scénique et sonore.

Le spectacle est complété par un bonus documentaire montrant la genèse d’une aventure artistique unique lors de la rencontre entre une troupe de village composée de paysans riziculteurs, de sculpteurs, de musiciens amateurs et professionnels avec une artiste occidentale en quête du sens profond de la culture indo-balinaise. Sous la houlette du chef de troupe reprenant pour la circonstance la voix suivie par son grand-père, le village a sacrifié une rizière pour construire à l’identique un théâtre à la dimension du plateau de Fourvière. Le film relate l’extraordinaire coordination collective de la troupe aux 100 mains avec le concours des femmes pour les offrandes rituelles indispensables avant toute représentation.

Il évoque aussi la relation de la troupe au sacré local, comment elle estime tout recevoir de la Déesse, à travers les transes de possession et comment elle accueille une nymphe avec des chants d’ivresse, en coïncidence avec une scène de cabaret dans le spectacle. Autre bonus, le portrait du conteur initié par son père, devenu prêtre, acteur masqué, marionnettiste et peintre d’une émouvante créativité. Pour finir, Kati Basset explicite ses choix à l’aide de documents personnels récoltés au cours de ses fréquents séjours et nous éclaire sur le sens métaphysique des danses, masques et musique du spectacle.

Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
Instruments: 
Région: 
Partager | translate
commentaires