Kíla - Luna Park (2003)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/12-11/luna_front.jpg Luna Park par Kíla 5391502370117

Ce sixième album du groupe imparable du folk irlandais décoiffe et fait souffler l’air du large à travers des instruments empruntés à d’autres mondes musicaux.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12.5
Type de produit: 
Album
selection akhaba.com

Luna Park

label: 
Date de parution: 
2003
Réf
types de supports: 
Digipack
5391502370117
0

Ce sixième album du groupe imparable du folk irlandais décoiffe et fait tourner la tête ainsi que les oreilles, et pas forcément dans le même sens ! Il suffit d’écouter le morceau d’ouverture, Glenfaidh Mé, époustouflant et aventureux, pour se rendre compte que le taux d’adrénaline du septette dublinois est au beau fixe. The Mama Song se place bien auss dans la même veine. Quand le groupe se prend d’envie de donner dans la ballade, histoire de calmer un peu les nerfs, il lui est difficile de ne pas accélérer le pas, comme par lapsus. Kíla carbure et ne ménage pas sa monture tant il veut faire voir du pays, à tel point que certaines pièces, comme Baroki et Luna Park, se caractérisent par leurs variations climatiquse, leurs développements harmoniques tortueux typiques d’un certain folk-rock progressif. Dans tout ce feu d’artifice, on s’étonne que le groupe trouve encore le temps de déposer ses armes pour entonner un thème strictement a capella, Maith Dhom, dont les harmonies vocales plongent dans les arcanes gaéliques.

Si la base celtique est largement assurée par les mélodies jouées au uillean pipes, aux tin et low whistles, au fiddle et à la mandoline, l’air du large souffle vivement à travers les instruments empruntés à d’autres mondes musicaux, comme la guitare espagnole, le hammered dulcimer, le piano, la clarinette, le sarangi, etc. Au chapitre des curiosités, on trouve le bamboo sax, l’acoustic catarrh et l’ancien Bog Oak Bass d’Irlande (sic). Avec les percussions, on fait carrément le tour du monde, du bodhrán à la derbouka en passant par les maracas, les marimbas, les bongos, les tablas, les glockenspiels, les xylophones, les shakers, les tounge, turkish et bass drums... Bref, ne vous étonnez pas de vous croire un instant en Afrique, l’instant d’après en Europe de l’Est, puis encore après en Amérique du Sud ou bien au Moyen-Orient, tant Kíla amalgame les couleurs, les parfums et les pulsations avec beaucoup d’audace sans tomber dans les clichés exotiques. C’est toujours de musique irlandaise dont il est question, jigs, reels et slow airs en avant, mais de musique irlandaise buissonnière, comme guidée par l’énergie de la rue. Il est question ici d’intégration, d’assimilation et de foisonnement jovial continuel.

Par Druidix | Ethnotempos mars 2004

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Région: 
Partager | translate
commentaires