Faiz Ali Faiz et Titi Robin - Jaadu (2009)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/05-11/jaadu_front.jpg Jaadu par Faiz Ali Faiz et Titi Robin 794881937028

Au vibrato étourdissant du chant de Faiz Ali répondent les cordes de Titi Robin avec une frénésie inouïe, une création musicale du qawwali inédite.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 15
Type de produit: 
Album
selection akhaba.com

Jaadu

label: 
Date de parution: 
2009
Réf
types de supports: 
CD
794881937028
0

C’est en 2009 que le nouveau maître du chant qawwali, Faiz Ali Faiz, et Thierry “Titi” Robin, joueur sans frontières, gravent enfin leur complicité en ce bel objet de sept titres inspirés, captivants dès le premier éloge, More Angna (le jardin de mon cœur), un gospel islamique célébrant Khwaja Moinuddin Chishti. Un saint fondateur de la chishtiya, l’un des plus grands ordres soufis que se partagent Pakistan, Inde et Bengladesh.

C’est lors d’une soirée mémorable d’août 2006 sur le port de Saint-Nazaire, au festival Les Escales, qu’a été donnée la première de cette création qui plonge la dévotion soufie pakistanaise en des fusions inédites sur des musiques écrites par le compositeur français (guitare, bouzouq, rubab), explorateur culturel au long cours, du Rajasthan, Moyen-Orient, Balkans, Maghreb, à l’Andalousie. Une expérience mise au service de poèmes soufis souvent chantés depuis des siècles et qui leur donne une autre jeunesse comme le célébrissime hommage au saint Lal Shabaz Qalandar (le faucon rouge), Mast Qalandar popularisé par Nusrat Fateh Ali Khan (1948-1997) et transfiguré ici en fougue extrême.

Une connivence émouvante, parfois enjouée, sublimée par une douzaine de musiciens (harmonium, tabla, clarinette, cor anglais, accordéon, gumbass) de France et du Pakistan, qui communient dans une fraternité cosmopolite. Ils portent le duende, l’inspiration excessive de Titi Robin, le chant profond de Faiz Ali Faiz qui interprète aussi des chants savants khyâl ou ghazal, à l'instar de sa compatriote Abida Parveen, mêlant inextricablement fièvre profane et ferveur sacrée.

Les deux artistes réinventent un répertoire enchanteur qui semble naturel tant il est le fruit d’une longue maturation. Au vibrato étourdissant de la voix de Faiz Ali répondent les cordes de Robin avec une frénésie inouïe.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
Genre: 
Partager | translate
commentaires