Ensemble Mze Shina - Ushba polyphonies de Géorgie (2012)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/09-12/mzeshina_ushba_front.jpg Ensemble Mze Shina par Ushba polyphonies de Géorgie 602527990934

Enfin, un panorama des nombreuses variantes régionales de la polyphonie géorgienne grâce à des recherches de terrain menées par un quatuor français passionné.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Ensemble Mze Shina

label: 
Date de parution: 
2012
Réf
types de supports: 
CD
602527990934
0

Voici une bonne nouvelle pour les amoureux des polyphonies géorgiennes qui ont à déplorer l'extrême pauvreté du catalogue français en la matière. Encore une fois, le label Buda Musique tient sa place et étonne son monde en sortant un disque d'autant plus intéressant qu'il brosse un panorama des nombreuses variantes régionales de la polyphonie et du chant traditionnel en général en Géorgie. Un travail d'envergure qui marque une étape dans les recherches de terrain menées par les membres de l'ensemble Mze Shina : Denise et Craig Schaffer, Lilian Duault et Nicolas Leguet.

Voix puissamment tendues vers le ciel et attaques de notes très dynamiques, l’album s'ouvre sur deux régions musicalement proches. Nous sommes à l'ouest du pays, en Mingrélie et en Svanétie, pour quelques mariages, rondes et berceuses. Le morceau Vengara est une formidable illustration de ce qu'une musique peut tout à la fois nous attendrir le cœur et gratter nos oreilles tempérées. Plus loin, dans le centre-est du pays, en Mtskheta-Mtianeti, le chant humoristique Shairebi n'est pas sans rappeler ce que l'on peut entendre de polyphonies en Provence : forme responsoriale (alternance soliste et chœur), bourdon, mode musical et rythme frappé a mano nous entraînent dans un univers tout à la fois proche et lointain. Cette petite incursion dans les montagnes caucasiennes, région la plus pauvre de Géorgie, est certainement l'un des moments phares de l'album.

Cap plein Est : la Kakhétie, avec ses chants amples et majestueux aux mélismes prononcés, est représentée par trois fois sur le disque : chant de table, chant de révolte et chant de labour. Le livret nous enseigne comment ces cultures dont le milieu d'exécution originel a disparu ont néanmoins pu survivre grâce à la tradition du banquet chanté. Plus saccadé, plus nasal aussi, plus rythmique enfin, le chant polyphonique de Gourie, dans le sud-ouest de la Géorgie, est illustrée par quatre pièces dont la magnifique ronde Gourouli Perkhouli qui utilise une technique de décrochage vocal proche du yodel. Mais la voix n'est pas l'unique instrument à découvrir sur l'album. L'on appréciera tout spécialement la façon dont le luth tchongouri égraine en ostinato ses notes mates et timbrées sur l'air de danse Adjarouli de la région d'Adjarie, à l'extrême sud-ouest, tout près de la Turquie.

Les auteurs étaient certainement trop savants pour accepter les inévitables raccourcis d'une notice discographique – ce à quoi nous n'avons pas su résister dans cette chronique –, mais l'on regrette quand même, vu le peu de documentation sur le sujet, que le livret ne dise rien des particularismes techniques et esthétiques des différents répertoires. Au demeurant, ce disque est un merveilleux voyage au pays de la polyphonie et une initiative inestimable qui mérite la plus grande attention.

Par Mathieu Rosati | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Instruments: 
Région: 
Partager | translate
commentaires