Dona Ivone Lara - Sempre a Cantar (2004)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-11/dona_ivone_lara-sempre_a_cantar_front.jpg Sempre a Cantar par Dona Ivone Lara 3567253629824

La Brsélienne Dona Ivone a longtemps caché son talent en signant du nom de son cousin les sambas chansons qu’elle imaginait, une musique mal vue pendant des décennies.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Sempre a Cantar

label: 
Date de parution: 
2004
Réf
types de supports: 
CD
3567253629824
0

Dona Ivone a longtemps caché son talent en signant du nom de son cousin les sambas chansons qu’elle imaginait. Elle est la première Brésilienne à oser écrire, à douze ans, dans un genre où seuls les hommes pouvaient improviser cette musique mal vue pendant des décennies dans le très croyant Brésil. La plupart des grands noms de la musique populaire brésilienne l’ont chantée.

Bref, Ivone Lara Da Costa dite Dona Ivone est un monument en son pays. Quand elle sort fin 2004 ce disque enregistré à Rio, Dona Ivone a quatre-vingt-trois ans. La voix toujours intacte, elle chante treize sambas auxquelles elle ajoute un pot-pourri (Pouti Pourri) inutile, peut-être par superstition. Le directeur artistique Paulo Cesar Figueiredo a réuni une trentaine de musiciens au studio Copacabana pour sublimer le chant de la grande dame de la samba.

Dona Ivone ne s’y connaît pas seulement en musiques de fête frénétique et chante la douceur qui fait pratiquement toute la seconde moitié du disque avec l’aubade Vida que a Gente Leva, une sérénade telle Vem Novamente attendrie par des airs obsédants de la flûte de Dirceu Leite.

La vénérable artiste réussit quelques ballades suaves comme Coração Apaixonado, romance déclamée entre prière et berceuse sur une élégante composition de Rildo Hora, menée parmi une dizaine d’instruments par des percussions présentes sans être envahissantes, des cavaquinho, pandeiro, cuica et surtout le violão 7 cordas. Cette guitare colorie quasiment tous les chants de ce Sempre a Cantar (chanter toujours), un titre qui va si bien à dame Ivone Lara.

Par David Marif | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Genre: 
Région: 
Partager | translate
commentaires