Dahmane El Harrachi Double Best (2010)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-11/doublebest_harrachi_front.jpg Dahmane El Harrachi Double Best par Dahmane El Harrachi 3700409806285

Une vingtaine de chansons dont plusieurs succès du bluesman chaâbi dont la voix rocailleuse chronique la vie de l’immigration algérienne sur des rythmes plus vifs.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Dahmane El Harrachi Double Best

label: 
Date de parution: 
2010
Réf
types de supports: 
2xCD
3700409806285
0

Jusqu’à sa disparition en 1980 à Alger, Dahmane vivait depuis 1949 en France où il était devenu le chroniqueur de la vie, des sentiments et des rêves de l’immigration algérienne, la génération « célibataire », celle d’avant le regroupement familial de 1974. Le timbre rauque, le chaâbi plus rythmé, plus universel, banjo, mandole, violon, derbouka, Dahmane El Harrachi a égrené pendant plus d’un quart de siècle l’exil ouvrier nord-africain dans un langage populaire relevé et plus compréhensible qui a fait de lui probablement l’artiste du genre le plus accessible à tous les immigrés algériens venus des quatre coins du bled, imprégnés de leurs cultures locales.

Ces deux compilations d’une vingtaine de chansons remastérisées et rééditées en 2010 présentent plusieurs succès du bluesman, fils d’imam de la Grande mosquée d’Alger où il était né en 1926. Ami avec l’alcool, ennemi de la fortune, la voix tabagique, El Harrachi déclame Kifeche rah kifeche atbedel (comment il est parti et comment il a changé), un lamento plus proche du chaâbi ancestral, lent puis plus rythmé, sur les temps qui changent, le passé fugitif. Dahmane chante une saudade émouvante, Ya Dzaïr (ô Algérie), une nostalgie qui semble aujourd’hui ingénue avec le temps. Dommage que le livret de ce double CD, qui présente par ailleurs une courte histoire du chaâbi et une biographie instructives, ne donne pas les dates d’enregistrement de ces chansons qui en appellent à la sagesse populaire, déplorent les rendez-vous manqués, se morfondent de regrets amers, de mauvais hasards.

Par Hadi Omar | akhaba.com

Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Instruments: 
Région: 
Partager | translate
commentaires
Commentaires:

*Dahmane El Harrachi, l'artiste Chaâbi le plus complet et le plus prolifique. Auteur-compositeur-interprète et musicien de talent. Il a donné au banjo et au mandole un phrasé, une harmonie et des accentuations qui lui sont propres et qui le distinguent des autres chanteurs chaâbi. Il compte à son actif 500 chansons dont il est l'auteur. C'est l'un des plus grands interprètes de la chanson sociale au monde.

*Les instruments de la musique chaâbi: Banjo, Mandole, violon (alto), Qanoun (cithare), Derbouka, Tar (tambourin), f'hel (flûte).

*Dans ce double Best de Dahmane El Harrachi et concernant les o6 premiers titres du CD2, il a introduit la guitare électrique.