Chyco Simeon - 99% (2013)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/06-13/chycosimeon_99_front.jpg 99% par Chyco Simeon 3760051123963

Quatrième album pour ce bassiste urbain qui mêle habilement rythmes tropicaux et improvisations jazzy.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

99%

label: 
Date de parution: 
2013
Réf
types de supports: 
CD
3760051123963
0

Chyco Simeon trace son chemin tranquillement. Son quatrième album, 99%, sort après deux années d'introspection, d'interrogations et d'action humanitaire. Le Caribbean Urban Jazz, comme l’artiste lui-même définit son répertoire, mélange de rythmes tropicaux, de sons urbains et d’envolées jazzy, is back !

On l'a souvent comparé à son ami Marcus Miller, pour le son et la technique de basse. Mais si Miller a su tirer parti de sa collaboration avec Miles Davis sur l’album Tutu, dont le succès planétaire a beaucoup contribué à sa notoriété internationale au point de le faire rentrer dans le gotha des grands bassistes avec Jaco Pastorius, Stanley Clarke ou Richard Bona, rien de tout cela pour Chyco Simeon ; malgré des collaborations prestigieuses également, il n'a dû compter que sur un travail acharné pour arriver là où il en est aujourd'hui.

L’album démarre avec My Sir, un titre au gimmick entêtant où une ligne de basse mélodique, rattrapée par trompette et saxophone, rencontre une guitare volontairement hésitante – on ne peut s’empêcher de penser au John McLaughlin d’In A Silent Way – et dont le son cristallin rappelle immanquablement Larry Carlton. Les musiciens de Chyco s'en donnent à cœur joie. Peut-être le titre le plus abouti de l’album.

Sa culture funky s'illustre sur le tonitruant Siwo, calibré par une guitare rythmique à la Wah-Wah Watson, l’inévitable orgue Hammond et une section de cuivre dont la ligne mélodique imparable nous transporte entre Mississippi et mer des Caraïbes.

Chouval Wood, proche de l'univers chouval bwa, un genre musical traditionnel martiniquais, a pour invité Kali, musicien emblématique de l’île aux fleurs. Son banjo rigolard et sautillant introduit un solo de tambour Ka qui vient souligner la joie et l'entrain d’une rythmique dynamisée par une ligne de basse au slap élégant.

Sur Free Sabs, comme tout instrumentiste digne du genre, Chyco Simeon invite Nicolas Chelly pour un duel au sommet, un « mano a mano » subtil qui a le mérite de ne jamais devenir pesant. Les deux bassistes signant là une belle démonstration technique, pleine de sensibilité.

Avec la reprise toute en nuances du Redemption Song de Bob Marley, l’introduction subtile à la basse laisse libre cours à la voix grave, solennelle de Nikol Wagner dit Reinhardt, la petite-fille de Django. Lorsque celle-ci monte à l'octave on jurerait entendre la Tina Turner des plus belles années. Un pari osé mais réussi.

Vient encore une chanson tropicale, Jodi Jou, un zouk lascif et mélodieux. Autre titre chanté de l'album, Th Feet rend hommage au footballeur antillais Thierry Henry ; le rappeur Boogie Flaha NegBeni y martèle son flow sur une rythmique soca frénétique.

Avec 99%, explorant tous les méandres de son univers musical, Chyco Simeon réussit à nous embarquer dans ses rêves tropicaux bercés de longs bruissements cuivrés, un tour de force technique servi par une production soyeuse.

Par Dominique Dupeyron | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
Partager | translate
commentaires