Blackwater - Dead & Breakfast (2006)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/04-13/blackwater_db_front.jpg Dead & Breakfast par Blackwater 3760051121204

Troisième album de Blackwater, groupe trad originaire du Morvan distillant un genre musical « irish énervé » à l’énergie très rock.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 10.9
Type de produit: 
Album

Dead & Breakfast

label: 
Date de parution: 
2006
Réf
types de supports: 
CD
3760051121204
0

La pochette représente une demeure sinistre, isolée dans la nuit. Une seule fenêtre est éclairée. C’est une auberge nommée Blackwater Inn, et le titre Dead and breakfast donne une idée assez inquiétante de ce qui doit s’y passer. Si vous avez l’audace de pousser la porte, vous allez entrer dans l’univers de Blackwater, et découvrir une musique qui pourrait bien… réveiller les morts !

Blackwater est un groupe franc-comtois et bourguignon qui existe depuis une dizaine d’années. Deux de ses membres, Gilles Sommet et Didier Gris, sont issus du groupe Faubourg de Boignard, qui jouait principalement un répertoire du Morvan.

A l’origine, Blackwater a fait de la musique traditionnelle irlandaise son terreau. Mais au fil du temps, le groupe a accordé une place de plus en plus importante à ses propres compositions, qui restent cependant dans une mouvance résolument irish.

Les musiciens se sont forgé une solide expérience au travers de nombreux concerts en Europe, notamment dans des festivals où ils enflamment le public. Le groupe définit sa musique comme de l’« irish énervé ». L’écoute de cet album ne contredira pas cette jolie formule.

Dead and breakfast, sorti en 2006, est le troisième album de Blackwater. Au menu, des chansons et des instrumentaux rapides, destinés à faire bouger et danser. Les arrangements sont précis, simples, efficaces. L’énergie et la pulsation rappellent les premiers albums de Boxty, groupe remarquable de trad irlandais basé en Bretagne.

Jo Macera chante avec un accent irréprochable, une voix rocailleuse pour pub en fin de nuit et effluves de bière brune. Dans les instrumentaux, uilleann pipes et whistles mènent la danse, sur fond d’accordéon et de rythmiques bouzouki/percussions.

A partir de cette structure de base, plusieurs invités interviennent, apportant des couleurs musicales différentes, d’un morceau à l’autre. C’est ce qui rend ce disque particulièrement intéressant. Dans trois morceaux, un harmonica vient mêler son grain de sel, ce qui est assez inhabituel dans ce genre de répertoire, et dans The Seven Crows, un ensemble de saxophones (alto, basse, baryton, ténor) nous entraîne vers des embrasements jazzy.

Tout cela donne un disque extrêmement varié, toujours punchy, jamais lassant. Un disque qui dégage une énergie très rock, finalement.

Par Charles-Henri Lestelle | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
Partager | translate
commentaires