Badume’s Band - Addis Kan (2007)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/11-11/addiskan_front.jpg Addis Kan par Badume’s Band 3521383410288

Issu des festoù-noz, nostalgique de la musique moderne éthiopienne des années 1960-1970, le groupe breton signe ce premier album expert et rénovateur de l’ethio-jazz.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Addis Kan

label: 
Date de parution: 
2007
Réf
types de supports: 
Digipack
3521383410288
0

Le Badume’s Band est un jeune orchestre breton qui a la nostalgie de la musique… éthiopienne. Celle du modernisme d’Addis-Abeba des années 1960-1970 qu’ils n’ont jamais vécu. Et pourtant, cet octette de Centre-Bretagne en est devenu expert et même rénovateur au point d’accompagner ses idoles Mahmoud Ahmed et Alèmayèhu Eshèté, l’Elvis et le James Brown de l’ethio-jazz, appellation médiatique occidentale incontrôlable parce que définissant souvent tout et n’importe quoi. Badume's Band, groupe de chez nous, en breton, est à Addis-Abeba en janvier 2007 pour participer au festival des Musiques éthiopiennes, se frotter à l’occasion avec les musiciens du cru. Bref, autant de savoir, de pratique et de confrontation qui encouragent le chanteur Eric Menneteau et ses acolytes à enregistrer la même année ce premier album amoureux du Swinging Addis, autre appellation médiatique, etc.

Addis (nouveau, en amharique) et Kan (chant, en breton) : le résultat est de bon aloi, voire mieux que ça quand le groove abyssin du disque atteint le sommet, notamment avec le dernier morceau où Mahmoud Ahmed reprend son tube Fetsum Denq Ledj Nèsh en duo avec Eric Menneteau, plus de neuf minutes exceptionnelles saisies en public en août 2007 lors du festival breton Arts des villes Arts des champs. D’ailleurs, la dizaine de chansons est suivie par un quart d’heure d’images sur le séjour du groupe au festival d’Addis-Abeba présentées par leur mentor Mahmoud, himself. La star éthiopienne voit un autre de ses succès, Yèshi Harègitu, un blues improvisé par un soldat pour sa bien-aimée, repris avec exaltation et tendresse.

Dès la première chanson, Sèlame Lalo, le ton est mis avec une composition dynamique, une musique éthiopienne où pointent des accents funky et d’où émerge la voix surprenante de Menneteau. Le chanteur a fondé Badume’s Band en 2004 avec ses potes de Gwenfol, leur ancien groupe de kan ha diskan revu funk et jazz, Xavier Pusset (saxophone ténor) et Antonin Volson (batterie) que rejoignent Rudy Blas (guitare électrique), Etienne Callac (basse), Franck Le Masle (orgue Hammond), Pierre-Yves Mérel (saxophone ténor, flûte) et Jonathan Volson (percussions). Leur animation des festoù-noz dès la prime jeunesse nourrit admirablement leur ethio-jazz avec des compositions puisées dans le patrimoine moderne éthiopien et subtilement réarrangées, mais toujours habitées par leur passion du groove amharique et armoricain.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Reportage Badume's in Addis Abeba, réalisé par Samuel Volson

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
Région: 
Thème: 
Partager | translate
commentaires