Alba - Radiche suprane (2009)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/09-12/alba_radichesuprane_front.jpg Radiche suprane par Alba 3760061143074

Le groupe corse est une formation rare, car il réussit un dosage musical délicat, fragile, sur des thèmes souvent oniriques, des airs enracinés et actuels, hors du temps.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album
selection akhaba.com

Radiche suprane

Actuellement indisponible
label: 
Date de parution: 
2009
Réf
types de supports: 
Digipack
3760061143074
0

Alba est un groupe rare car il réussit un dosage délicat, fragile entre tradition et modernité. Son chant âpre, un peu voûté, parfois douloureux se déploie sur des compositions précises, recherchées maniant guitare, contrebasse, clarinette, harmonium portable et des instruments plus authentiquement corses comme la cetera, la cialamella ou la flûte pivana en corne de chèvre. Et surtout une ouverture sur le monde, la Méditerranée, bien sûr, Europe orientale, et il y a aussi un peu d’Inde et d’Afrique noire tout au long de sa discographie parcimonieuse en vingt ans d’existence et quelques changements de personnel. Alba prend son temps en recherches, travail entêtant de ciseleur pour trouver la note juste, le vers expressif. Cette quinzaine de titres contient tout cela à la fois.

Ici, les six membres d’Alba accueillent quelques invités de marque. Deux fines lames du Paris world music ouvrent le disque. Le Maroco-Sénégalais Mokhtar Samba à la batterie et le Malgache Régis Gizavo à l’accordéon portent le chant de Soli, une ronde douce, dansante qui illumine des vers méditatifs : « Force de la prière muette/Qui fait jaillir la vie/Et nous laisse/Harassés épuisés/Soleil noctambule ». Simple chant ou polyphonie, les poésies d’Alba questionnent la destinée, subliment la nature, en appellent à la spiritualité, dénoncent la folie des hommes, leurs outrages faits à la terre et à eux-mêmes comme dans U Celu, magnifié par l’accordéon de Gizavo et les belles cordes d’Alba. On retrouve la batterie lancinante et discrète de Samba sur l’ironique U Clonu, une musique sophistiquée, doucement entraînante, presque une berceuse.

Sébastien Lafarge, Eric Ferrari, Jean-François Vega Albertini, Cédric Savelli, Benjamin Dolignon et Ceccè Guironnet jouent ici des thèmes souvent oniriques et composent des airs enracinés et actuels à la fois, à l’exemple de L’Ombra d’oru où les cordes sonnent comme une mélodie un peu médiévale mais restent bien contemporaines. Une préciosité et un souffle qui constituent également le morceau O sangue avec ses mesures orientales, ses mélopées presque soufies pour célébrer la sève de la vie. Sé tu semble une prière grégorienne. Avec Alba, on est en Corse d’aujourd’hui et hors du temps. L’album ne s’appelle pas, en VF, racines célestes pour rien.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Genre: 
Région: 
Partager | translate
commentaires