Aït Menguellet Double Best (2011)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/03-11/double_best_menguellet_front.jpg Aït Menguellet Double Best par Ait Menguellet 3700409807534

Une première période acoustique où la voix chaude et tendre d'Aït-Menguellet chante des métaphores inspirées de la vie dans les montagnes de Kabylie.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 12
Type de produit: 
Album

Aït Menguellet Double Best

label: 
Date de parution: 
2011
Réf
types de supports: 
2xCD
3700409807534
0

Chanteur depuis 1967, le plus grand poète berbère contemporain est présenté ici en une vingtaine de ses plus belles chansons exposées en deux volets : 1969-1978 les années sentimentales et 1979-1985 le tournant social et politique. Une première période de l’artiste amazigh, berbère, complètement acoustique, une musique dépouillée de guitare, derbouka, bendir, sur laquelle la voix chaude, tendre, de Lounis Aït-Menguellet déclame des vers forts, des métaphores inspirées de la vie dans les montagnes de Grande-Kabylie, terre insoumise depuis l’Antiquité.

Des asfrus, poèmes qui racontent tranquillement, sur de doux balancements, quelques frénésies, les temps qui changent sur les flancs du Djurdjura quand il dénonce les mariages forcés, privilégie l’amour sur la raison (Ikhtak oul). Amoureux des premiers modernisateurs de la chanson kabyle comme Slimane Azem (1918-1983), Cheikh El Hasnaoui (1910-2002), tous deux morte en émigration, Lounis chante les tiraillements d’une culture ancestrale face à la nouveauté, qu’elle vienne de l’urbanisation galopante en Algérie ou de ses immigrés majoritairement kabyles de retour en vacances au bled (Thalt ayyam).

Au fil du temps, il écrit de plus en plus de textes d’inspiration sociale ou politique annonçant le Printemps berbère, le grand soulèvement en avril 1980 en Kabylie, qui sera accompagné par toute une génération de chanteurs modernes kabyles, tel Lounès Matoub (1956-1998). Dans Amjahed (de moudjahid, combattant), Aït-Menguellet évoque le détournement par le pouvoir algérien des idéaux de la guerre de Libération. La chanson sera censurée par l’unique radio kabylophone officielle à l’époque du parti unique.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
Instruments: 
Région: 
Partager | translate
commentaires