17 Hippies - Heimlich (2007)

http://www.akhaba.com/sites/default/files/covers/02-12/17hippies_heimlich_front.jpg Heimlich par 17 Hippies 3341348601502

Une fusion berlinoise de juxtapositions audacieuses compose cet album festif et nostalgique, un espéranto inédit et ébouriffant de rythmes du monde réinventés.

label: 
"Médias > Musique"
EUR 13
Type de produit: 
Album
selection akhaba.com

Heimlich

label: 
Date de parution: 
2007
Réf
types de supports: 
CD
3341348601502
0

Sixième publication en France de cette folle troupe berlinoise, ce Heimlich (secrètement, en allemand) démarre au quart de tour par une ronde, Schattenmann, furieusement accélérée. Nos 17 Hippies, qui peuvent être 13 ou 30, seraient nés (le groupe, pas les musiciens) en 1995, suite à un projet nébuleux dans un bar berlinois du quartier cosmopolite Kreutzberg. Fanfare, combo, big band, les Hippies sont ouverts à tous les vents du large, des musiques du monde qu’ils refaçonnent, réinventent, détournent pendant une douzaine de compositions ici, très souvent chantées en allemand, anglais ou français.

Cette fois, la troupe s’ouvre à de nouvelles sonorités, avec plus de chansons et des jeux instrumentaux détonants. Donnant parfois la prééminence à un instrument dans l’orchestration, les musiciens composent, improvisent brillamment un melting-pot de traditions, folks dans un son moderne, pop. Dans Just Like You, ils croisent cordes à la Vaudeville et cuivres tex-mex, alors que le titre Madame mêle une sorte de songwriting anglo-américaine et chanson française. Bien sûr, il y a aussi la voix façon cabaret avec Marlène. Les thèmes parlent de personnages à rencontrer, de lieux à explorer.

Venu de la scène alternative rock, pop et autres fusions insaisissables, le collectif élastique joue de tout (accordéons, violons, clarinettes, contrebasse, ukulélé, trompette, cornemuse, guimbarde, saxophones, balalaïka…) et se joue de tout pour brouiller les frontières musicales. Sur The Moving Song, il fait joyeusement rencontrer le zydeco et les bandes originales de Bollywood. La musique tsigane côtoie une reprise des Shadows, Apache. Avec ses chansons languissantes, ses sentiments intimistes, cet album constitue une étape méditative dans la frénésie galopante qui fait la légende de nos joyeux drilles qui semblent cette fois plus sereinement hippies que d’habitude.

Par Bouziane Daoudi | akhaba.com

Albums proches
Recommandé si vous aimez
extract1: 
Mots Cles
portrait: 
Région: 
Partager | translate
commentaires