Le flamenco des tablaos intimes à Paris

reportage

Le flamenco des tablaos intimes à Paris

description: 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo Jocelyne Gallais

Héritier actuel de la tradition flamenca, Paco El Lobo, le guitariste et cantaor atypique à la voix légèrement éraillée, conquiert le public parisien du Vingtième Théâtre par son spectacle, par la sobriété de ces instants magiques et authentiques. En fait, après les grandes scènes, Paco voulait retrouver l’intimité des tablaos de sa jeunesse, ces restaurants où l’on partage la même passion pour l’art gitan, qu’il fréquentait à Madrid, y rencontrant de grands noms du flamenco.

Du 31 janvier au 3 février, Paco a restitué cette convivialité dans la petite salle (250 places) du XXe arrondissement de Paris avec deux complices pour constituer son Trio Flamenco. Une complicité qui fait voyager les spectateurs dans les soixante différents palos du flamenco quand Paco, accompagné par Cristobal Corbel, guitariste exceptionnellement talentueux à la sensibilité extrême, initie le public attentif en jouant sur la diversité de ces styles.

Alors qu’en robe sobre, sans volants, ni frou-frou, ou en pantalon noir, la danseuse d’origine espagnole Veronica Vallecillo évolue dans des chorégraphies entre tradition et modernité. Créatrice, elle déploie une gestuelle personnelle chargée d’émotion.

Les chants, guitares et danses se croisent et se mêlent. Sous les jeux de lumière minimaliste du théâtre, Paco, Cristobal et Veronica, tour à tour, en solo, duo ou trio, rythment le spectacle et subliment la mémoire d'un peuple pour qui tout est lié : la mort, la naissance, la souffrance et l'amour.

Le Trio Flamenco immerge les spectateurs au cœur des fandangos, des bulerías et tangos festifs, siguiriyas profondes, tanguillos douloureux, aux rythmes des guitares, palmas et frappes des pieds. Le public rencontre ce fameux sentiment de proximité des tablaos auxquels le trio a donné en quatre soirs parisiens leur pleine signification.

Par Jocelyne Gallais | akhaba.com | 2013-02-25