Babel Med, la Marseillaise internationale

evenement

Babel Med, la Marseillaise internationale

description: 

 

 


Family Atlantica © DR

C'est à la veille de l'ouverture de la onzième édition de Babel Med Music, qui aura lieu comme à l'accoutumée dans l'enceinte du bastion de Bernard Aubert – à savoir le Dock des Suds – les 26, 27 et 28 mars, que nous avons décidé de vous livrer un avant-goût des singularités de l’incontournable marché et festival des musiques du monde pour son millésime 2015.

Cette année seront conservées et maintenues, avec force et sans surprise, des connexions déjà bien établies avec certaines aires géographiques musicales. Créer des liens entre les producteurs et les diffuseurs, tel est et demeure l'enjeu principal de Babel Med, soutenu par le réseau Zone Franche et l'European Forum World Music Festival qui réunit cinquante festivals d'Europe du Nord. Citons à ce propos Bernard Aubert : « Un groupe signe entre quinze et vingt dates supplémentaires grâce à la participation à Babel Med. »

Les connexions familières avec le pourtour méditerranéen, à l'instar des Pouilles italiennes avec la présence de Puglia Sounds et du Medimex, ou de l'Occitanie avec Moussu T e lei Jovents, ainsi qu'avec l'Afrique avec la présence inédite de l'Ouganda, seront tout particulièrement mises en avant. Le Moyen-Orient continuera également d'être mis à l'honneur avec notamment un prix – le prix ADAMI des musiques du monde – décerné au Libanais Bachar Mar-Khalife, fils du prodige Marcel Khalife.

Babel Med se déroule au cœur de la cité phocéenne : Marseille l'ambivalente, Marseille la pourfendue mais aussi Marseille la métissée. Si l'on exclut son prédécesseur historique, le WOMEX, très peu de marchés musicaux sont ouverts sur le monde et au public tel que l'est Babel Med. C'est pour cette raison que de plus en plus de nouveaux marchés régionaux présentent l'envie d'y participer tels que le IOMMA réunionnais, l'Atlantic Music Expo cap-verdien ou encore le tout dernier en date, le marocain Visa For Music que présentera son directeur Brahim El Mazned lors d'une conférence vendredi en fin d'après-midi. Ces nouveaux marchés veulent, grâce à Babel Med, sortir des zones de confort géographiques sur lesquelles ils travaillent et donner plus d'ampleur commerciale à leurs musiques territorialisées.

Glissons donc subrepticement sur quelques initiatives inédites proposées par Babel Med cette année. Un des objectifs primordiaux de cette édition relève de la volonté de ses instigateurs d'élargir le spectre de ses connexions internationales afin que Babel Med ne puisse plus se cantonner à l'identité de festival ou de marché méditerranéen. A cet effet, seront donc tout spécialement invités et mis en valeur : l'Europe centrale (avec les Warsaw Village Band polonais, la Slovaquie, la Tchéquie, la Hongrie), le Québec (avec les folkeux du Vent du Nord et la collaboration avec le Mundial de Montréal), mais surtout l'Outre-mer (avec les Réunionnaises de Simangavole par exemple).

L'Outre-mer sera effectivement très présent sur le salon et bénéficiera d'une table ronde le samedi matin sur la structuration de ses réseaux et les circulations entre l'Outre-mer et l'Europe. Le Bureau Export de la Martinique, le Pôle Export de la Musique et des Arts de la Nouvelle-Calédonie, le Cap Excellence de Guadeloupe, le Pôle Régional des Musiques Actuelles de la Réunion, le Pôle Innovation Musical Artistique et Numérique de Tahiti, Polynésie française seront ainsi représentés et énonceront les enjeux d'une meilleure collaboration internationale.

Si la nouveauté du salon professionnel se situe sur une échelle cartographique, la nouveauté du festival se situe, elle, sur celle d'un parti-pris artistique plus « moderne » quant à la programmation. Cette édition 2015 souhaite plus que jamais afficher son souci d'exposer simultanément les nouvelles esthétiques de la création musicale sans oublier, toutefois, les grands maîtres des quatre points cardinaux du globe. C'est ainsi que se côtoieront, durant ces trois jours, le mentor sénégalais du mbalax Omar Pene, les emblèmes du funana cap-verdien Ferro Gaita et les précurseurs de genres musicaux hybrides underground empruntant au rock et à l'électro tels que les Coréens de Jambinai ou les Israéliens de Boom Pam.

Les collaborations musicales seront également plébiscitées avec le funk psychédélique tropical de la Family Atlantica, l'afro-fusion de Joe Driscoll et Sékou Kouyaté, le folk polonais-galicien de Warsaw Village Band et Mercedes Peón, ou encore l'investigation des chants séfarades par Françoise Atlan et l'ensemble En Chordais. Une ambiance éclectique à la couleur d'un monde aux sonorités multiples, c'est ce que souhaite donc proposer une nouvelle fois « l'atypique » Babel Med.

Par Sandrine Le Coz | akhaba.com

albums relatifs
Mots cles
Thème: 
dans la boutique
et aussi sur akhaba.com
sur le web
Partager | translate
commentaires