Les Routes de l’Inde mènent à Genève

evenement

Les Routes de l’Inde mènent à Genève

Envie d’Inde tout en mangeant une fondue ? Le festival les Routes de l’Inde, qui aura lieu à Genève du 5 au 15 octobre, est pour vous. Une occasion de retrouver la musique indienne implantée en Occident dès les années 1960 avec Ravi Shankar. Pendant une dizaine de jours, Genève voyagera au rythme de l’Inde du Nord. Entre danses, chant et musiques instrumentales, ensembles du Cachemire, du Bengale et du Rajasthan, films et conférence, le théâtre de l’Alhambra prendra tsour à tour des airs de palais de maharaja, de montagnes de l’Himalaya ou des plaines du Bengale.

Le concert d’ouverture le mercredi 5 octobre sera dédié au Rajasthan avec deux ensembles : le Jaipur Maharaja Brass Band, une fanfare très festive, suivie des Musiciens du déserts, un rassemblement d’artistes Langas (au répertoire musulman) et Manghaniyars (qui incluent également un répertoire hindou). Le lendemain, vous aurez rendez-vous au Cachemire avec en première partie Ustad Ghulam Mohammad Saznawaz et son ensemble, qui interpréteront du sufiana kalam, musique classique de leur Etat, intimement liée à la tradition spirituelle du soufisme.

Ils seront suivis de Mohammad Abdullah Bhat Shaksaz et son ensemble, qui joueront, eux, du chakri, genre musical très populaire du Cachemire, généralement interprété lors de fêtes et constitué d’un éventail de pièces vocales accompagnées par un petit groupe instrumental. Le 7 octobre, sont à l'honneur les Bauls, les bardes mystiques errants du Bengale, avec tout d’abord la chanteuse et musicienne Parvathy Baul suivie des fakirs du village de Gorbhanga. Le samedi 8, vous pourrez assister à un concert de chant khyal (chant modal classique de l’Inde du Nord) interprété par Ashwini Bhide Deshpande.

Le mercredi 12, ce sera direction Bénarès avec Rajendra Prasanna & Party. Prasanna est un joueur de bansuri, flûte de bambou, et de shehnai, hautbois. Le 14, un hommage au grand maître de la vinâ (instrument à cordes), Ustad Asad Ali Khan, sera rendu par deux musiciens de deux types différents de vinâ. Ajit Singh jouera de la vichitra vinâ, instrument aux mélodies produites par le glissement d’une boule d’agathe sur les cordes, et Ali Zaqi Haider, fils et principal disciple d’Ustad Asad Ali Khan, dont la rudra vinâ sera épaulée par le percussionniste Dalchand Sharma, ancien accompagnateur du maître.

Enfin, les Routes de l’Inde s’achèveront le samedi 15 avec un spectacle de danse kathak d’Inde du Nord, interprétée par Arjun et Anuj Mishra et leur danseurs et musiciens. Reconnu en Inde comme l’un des meilleurs danseurs de kathak, Arjun Mishra incarne un art de la subtilité et de l’efficacité où se mêlent les trois grandes traditions de Lucknow, Jaipur et Bénarès.

Durant ces quinze jours de festivités, vous pourrez également retrouver un programme pour jeune public, quatre films, une conférence, un stage et diverses animations, sans oublier l’exposition La Saveur des arts de l’Inde moghole à Bollywood, actuellement présentée au Musée d’ethnographie à Conches, qui vous permettra d’approfondir cette expérience des arts de l’Inde.

Par Cédric David | akhaba.com