La Java d’Andy Irvine

concert

La Java d’Andy Irvine

description: 

 

 

 


Photo Brian Hartigan

Né au nord de Londres, il y a soixante-dix ans, d’une mère actrice originaire d’Ulster et d’un père écossais, Andy Irvine est l’une des grandes figures du revival irlandais entamé à la fin des années 1960, notamment depuis qu’il a cofondé Planxty, groupe devenu mythique. Andy vient à Paris, à la Java, mardi 20 novembre. Une occasion rare en France d’écouter sa voix charmeuse et son jeu de guitare soyeux.

Fortement influencé par le parrain du folk américain Woody Guthrie (1912-1967), Irvine a commencé tel un barde itinérant en s’installant dans les années 1960 à Dublin, à la recherche de vieilles ballades irlandaises. Des Balkans et de Roumanie, où il a séjourné, il ramène quelques influences, essentiellement des musiques de danse qui auront un impact indéniable sur la nouvelle tradition irlandaise.

Ainsi, son héritage celte est irrigué de sources d’ailleurs. Son jeu est aussi fait de bouzouki, mandoline, mandole, harmonica, vièle à roue. D’ailleurs, en 1982, Irvine forme avec Dónal Lunny, son ancien acolyte de Planxty, Mozaik, un orchestre éphémère de musiciens traditionnels issus de différents pays d’Europe. Une aventure qu’Andy réitérera en 2002 avec succès, enflammant les scènes d’Australie jusqu’en Europe en passant par les Etats-Unis et le Japon.

Par Dominique Dupeyron | akhaba.com | 2012-11-19

Andy Irvine interprète "Never Tire of the Road", une composition écrite en hommage à Woody Guthrie.

albums relatifs