Arc-en-ciel dans le Parc Floral

concert

Arc-en-ciel dans le Parc Floral

Pour les blasés, pour les revenus de tout, pour les déçus du reggaeton, pour les lassés des fusions musicales à l’emporte-pièce… que rêver de mieux qu’une bouffée d’air frais, un vrai renouveau musical, un langage sui generis et universel à la fois ?

C’est ce vent léger qui soufflera depuis la Suisse sur la barge à jazz du Parc Floral de Vincennes, samedi 6 juillet à 17h30. La violoniste-chanteuse d’origine cubaine Yilián Cañizares y est en effet établie depuis ses seize printemps.

De son île natale elle garde toutefois l’essentiel de son inspiration, puisant largement dans ses divers folklores, santería ou musique paysanne. L’ombre d’un Chucho Valdés plane également tandis que Frédéric Chopin et les années d’études classiques ne sont pas très loin.

C’est lors d'un concert dans le Centre culturel suisse de Paris que nous l’avons découverte, le 11 avril dernier, à la tête de son quartette Ochumare. Ochumare c’est l’arc-en-ciel en langue yoruba, double métaphore puisqu’on peut y voir la rencontre de la pluie et du soleil, la rencontre des contraires.

Ou plus encore la palette de toutes les couleurs de l’univers, personnifiée par les musiciens aux origines les plus diverses : le pianiste mauricien Jerry Léonide, aussi à l’aise dans le jazz fusion des années 70 que dans les douceurs caraïbes, le contrebassiste vénézuélien David Brito qui fraie entre jazz, classique et salsa (Oscar d’León) et enfin le percussionniste Cyril Regamey, faux cubain et vrai lausannois qui en étonnera plus d’un derrière sa batterie ou ses tambours batá.

Belle entame pour ce weekend cubain de Vincennes, qui sera suivie dimanche par la prestation de Roberto Fonseca sur la grande scène.

Par Didier Ferrand | akhaba.com

Yilian Canizares et Ochumare en concert au Centre culturel suisse de Paris le 11 avril 2013

albums relatifs