Uchinaa pop à Paris

concert

Uchinaa pop à Paris

Chaque automne, la ville d’Okinawa, située au cœur de l’archipel du même nom, accueille le Festival Ni-Utu-Umachii. Afin de faire connaître cet évènement en France, Rinken Band, un des groupes les plus réputés de cette région du Japon, fait escale à la Maison de la culture du Japon à Paris les 5 et 6 décembre à 20h.

Depuis plus de trente-cinq ans, Rinken Band parcourt le monde avec son Uchinaa pop – la pop d’Okinawa – qui plonge ses racines dans la musique traditionnelle des Ryūkyū, l’ancien nom du petit archipel tropical. A l'origine de la formation, le joueur de sanshin Teruya Rinken. Luth à long manche sans frette à trois cordes, le sanshin rythme depuis plus de cinq siècles le quotidien des îles subtropicales d’Okinawa, de l’épure des cérémonies de l'ancienne cour royale aux sublimes mélodies des faubourgs et des villages. Emblème d’une culture régionale originale, il jouit aujourd’hui encore d’une popularité exceptionnelle pour un instrument traditionnel – on en dénombrerait à Okinawa un pour quatre habitants –, à tel point qu’il s’invite fréquemment sur les scènes pop de l’archipel.

Né en 1949 à Okinawa, Teruya Rinken grandit dans une famille de musiciens et dès 1967, il monte à Tôkyô pour y étudier la théorie de la musique occidentale. Six ans plus tard, il retourne à Okinawa pour y « créer une musique nouvelle et originale, basée sur la musique d’Okinawa ». C’est ainsi que naîtra en 1977 Rinken Band dont il est toujours le leader. En 1985, la chanson Arigatô devient un tube dans l'archipel avant d’être populaire dans tout le Japon. Le groupe sort son premier album deux ans plus tard. En 1991, il participe au Printemps de Bourges. Il se produit par la suite aux Etats-Unis, en Europe, aussi bien qu'en Afrique ou en Amérique du Sud. En 1993, il est lauréat du Prix spécial aux Japan Record Awards, équivalent japonais des Grammy Awards. Trois ans plus tard, Teruya Rinken compose la musique de Dora, le chat qui a vécu un million de fois, une comédie musicale de Philippe Decouflé présentée au Japon puis en France. En 2012, trente-cinq ans après sa création, Rinken Band signe son quatorzième album Kugani michibushi.

Le secret de cette longévité ? Des instruments emblématiques de ces îles, comme le sanshin ou le tambour shime-daiko, auxquels batterie, guitare basse et clavier ajoutent une touche contemporaine ; des mélodies entraînantes chantées en dialecte d’Okinawa ; des costumes aux couleurs éclatantes typiques de cette région – confectionnés par la pétulante chanteuse Tomoko Uehara – ; et, bien sûr, un esprit festif et une énergie communicative exceptionnelle qui caractérisent les concerts du groupe.

Le vendredi 5 et samedi 6 décembre à 20h
Maison de la Culture du Japon à Paris
101 bis, quai Branly
75015 Paris

akhaba.com vous offre des places pour le concert du Rinken Band
le vendredi 5 décembre à 20h
Pour en bénéficier, allez sur notre page facebook