Chyco Simeon au Théâtre de la Reine Blanche

breve

Chyco Simeon au Théâtre de la Reine Blanche

Après une longue période de méditation existentielle, de recherche artistique, et deux années d’action humanitaire, Chyco Simeon revient sur le devant de la scène jazz internationale avec un nouvel opus, 99%, chez Aztec Musique.

L’Antillais parisien - il est d’origine martiniquaise et guadeloupéenne, mais a grandi dans la banlieue sud - signe ici son quatrième CD, l’album de la maturité et de l’émancipation.

Bassiste urbain talentueux de musique caribéenne, il lui aura fallu tout ce temps pour intégrer et digérer les influences noires nord-américaines : funk, hip hop, mais surtout jazz bien sûr, matrice de tous ses projets.

Son jeu se démarque désormais davantage de son ami Marcus Miller. Les deux compères, dont les routes musicales se croisent depuis près de vingt ans, ont en commun une approche sensuelle et charnelle de la basse.

Avec 99%, Chyco nous emmène dans ses rêves caribéens bercés de longs bruissements cuivrés, au service d’une production soyeuse. Pour le présenter, il se produira en concert le 2 juillet prochain au théâtre de la Reine Blanche à Paris, entouré de ses musiciens : Fred Delbecq à la trompette, Gerald Grandman au saxophone, Philippe Nalry aux percussions, Arnaud Dolmen à la batterie, et Jean-Philippe Dary aux claviers.

Anthony Drew, qui chante sur le titre le plus tropical de l’album, Jodi Jou, sera l'un des invités de la soirée et Nikol Wagner dit Reinhardt, petite fille du grandissime Django, montera également sur scène pour défendre la magnifique version du Redemption Song planétaire de Bob Marley.

Tournée européenne prévue pour l'automne prochain.

Par Dominique Dupeyron | akhaba.com

albums relatifs